ACTIVITÉ ÉDUCATIVE

R9: Qui fait partie de mon équipe

 

 

 

 

 

DOMAINES COUVERTS:

Preventing, Responding

DOMAINES DU SEL:

Relationship skills, Responsible decision-making, Social awareness

AUDIENCE:

Ages 11-13, Ages 14-18

APERÇU

Durée : 25 minutes
Résultats de l’apprentissage :
Les apprenants seront capables de :

  • Identifiez les membres clés de la communauté qui peuvent apporter leur soutien en cas de problèmes de cyberintimidation.

Vocabulaire clé : communauté, soutien, assistance, attitude positive, responsabilité, confiance, réaction.

Ressources : Google Slides, feuille de travail Cercles d’action (diapositive 5)

Questions clés :

● Si vous aviez un problème, vers qui vous tourneriez-vous…

○ …dans l’école ?
○ …en dehors de l’école ?
○ …en ligne ?

● À qui demanderais-tu de l’aide si tu étais victime de cyberintimidation ?

○ Pourquoi ?
○ Quelles actions attendez-vous d’eux ?

● À qui demanderais-tu de l’aide si quelqu’un d’autre était victime de cyberintimidation ?

○ Pourquoi ?
○ Quelles actions attendez-vous d’eux ?

● Quels membres de votre communauté pourraient aider à prévenir la cyberintimidation ?

○ Quelles actions voudriez-vous qu’ils entreprennent ?

● Quel rôle pensez-vous jouer dans votre groupe/communauté pour aider à prévenir ou à répondre à la cyberintimidation ?

○ Par exemple, quelqu’un qui intervient directement ou fait de la médiation, quelqu’un qui peut chercher de l’aide pour les autres, quelqu’un qui donne des conseils, quelqu’un qui fait preuve d’empathie et écoute la cible, etc.

VEUILLEZ LIRE CES DOCUMENTS AVANT DE COMMENCER L'ACTIVITÉ
Télécharger la présentation PowerPoint de l’activité

 

 

 

 

 

 

 

Activité de démarrage (5 minutes)

Qui peut aider ?

Expliquez aux jeunes que cette session a pour but d’identifier les membres clés de leur communauté (en ligne ou hors ligne) qui peuvent aider à prévenir ou à répondre à la cyberintimidation, ainsi que les actions qu’ils pourraient entreprendre à cette fin.

Demandez aux jeunes de dresser une liste de toutes les personnes qui pourraient les aider (ou aider un autre jeune) en cas de cyberintimidation. Encouragez-les à penser aux personnes qui apportent leur aide à l’école et en dehors de l’école (par exemple, les groupes de jeunes, les clubs sportifs, la famille, etc.) Y a-t-il d’autres personnes qui peuvent les aider en ligne (par exemple, les membres d’un groupe de jeu, des amis/connaissances en ligne, des organisations, etc.)

Note : Vous pouvez compléter ou vous référer à l’activité “Un coup de main” pour aider les jeunes à créer leurs listes.

Partagez et discutez les listes – y a-t-il des personnes qui sont communes à toutes les listes (par exemple, des enseignants/membres du personnel nommés, des responsables de groupes de jeunes, etc.)

Activité (15 minutes)

Cercles d’action

À l’aide de la diapositive 5, montrez aux jeunes la feuille de travail “Cercles d’action”. Expliquez-leur qu’ils doivent considérer les personnes figurant sur leur liste et les ajouter aux cercles concentriques en fonction du soutien et de l’action qu’ils pensent que ces personnes peuvent apporter dans une situation de cyberintimidation.

Ils doivent commencer par écrire leur propre nom dans le cercle central, puis ajouter les noms d’autres personnes en fonction de l’aide/du soutien qu’elles peuvent apporter – ceux qui peuvent apporter le plus grand soutien doivent être placés dans les cercles entourant le cercle central, ceux qui peuvent apporter moins de soutien doivent être placés dans les cercles extérieurs.

Rappelez aux jeunes que le fait de placer une personne dans un cercle extérieur ne signifie pas qu’elle ne peut pas l’aider ; elle peut toujours offrir une aide que les autres ne peuvent pas offrir !

Une fois qu’ils ont rempli leurs cercles, demandez aux jeunes d’ajouter à chaque cercle des actions que ces personnes particulières pourraient entreprendre, ou le soutien qu’elles pourraient offrir (par exemple, une personne dans un cercle intérieur pourrait être en mesure d’aider à supprimer les commentaires d’un harceleur en ligne, de permettre des services de soutien tels que le conseil pour la personne ciblée et/ou de tenir le harceleur responsable de ses actions).

Ils doivent également remplir le cercle central avec les actions qu’ils pourraient entreprendre pour prévenir et répondre à la cyberintimidation (qu’elle soit dirigée contre eux ou contre une autre personne).

Les jeunes peuvent également envisager les points suivants :

  • Tracez une ligne pour diviser le cercle en deux, puis utilisez un côté pour énumérer les actions qui aident à prévenir la cyberintimidation, et l’autre côté pour énumérer les actions qui aident à répondre à la cyberintimidation.
  • Tracez une ligne pour diviser le cercle en deux, puis utilisez un côté pour énumérer les actions que ces personnes pourraient entreprendre en ligne, et l’autre côté pour énumérer les actions qu’elles pourraient entreprendre hors ligne.
  • Redessinez le cercle et réalisez l’activité en sens inverse, en désignant chaque cercle par une action spécifique, puis en reportant les noms sur les cercles afin d’identifier la manière dont chaque personne peut apporter son aide. Le nom d’une personne peut apparaître dans plusieurs cercles pour indiquer les différentes façons dont elle peut apporter son aide.
Plénière (5 minutes)

Encouragez les jeunes à partager leurs “cercles d’action” et à comparer leurs suggestions.

Demandez-leur de réfléchir au rôle qu’ils pensent jouer dans une communauté en matière de prévention ou de réponse à la cyberintimidation.

Note pour les éducateurs :
Prenez le temps de rechercher qui, dans votre école/organisation, est responsable de la gestion des incidents de cyberintimidation. Assurez-vous de bien connaître les politiques de lutte contre le harcèlement ainsi que les procédures d’enregistrement et de signalement des incidents de cyberintimidation dans votre école/organisation.
Réfléchissez à la manière dont vous pourriez indiquer aux élèves et à leurs parents/gardiens à qui ils peuvent s’adresser pour obtenir de l’aide en cas de cyberintimidation. Vous pouvez inclure ces informations sur le site Web de votre école ou les partager par le biais des canaux de communication que vous utilisez pour contacter les élèves et leurs familles (bulletins d’information, e-mails et médias sociaux).